Réflexions sur le séminaire en Côte d’Ivoire

DSC_0060 (002)

Séjour extraordinairement enrichissant. Nous sommes sur un continent qui a la réputation d’être très corrompu. C’est une agréable surprise et surtout fort intéressant de constater à quel point la Côte d’Ivoire, un des pays les plus industrialisés de l’Afrique, premier producteur de cacao au monde, souhaite éradiquer ce fléau qu’est la corruption et qui nuit à leur développement économique. Des millions de dollars sont détournés chaque année par des individus malveillants, argent qui pourrait bien servir à des causes beaucoup plus nobles et importantes comme la santé et l’éducation. Les citoyens le savent et l’État aussi. Nous avons constaté avec intérêt, à travers nos visites à diverses organisations, que plusieurs de leurs membres sont remplis de bonne volonté… « un petit pas à la fois ».

Certaines pratiques de la saine gestion des risques de corruption sont implantées comme par exemple l’élaboration d’une charte d’éthique ainsi que l’implantation d’une ligne de signalements. Les gens sont plus qu’ouverts à la prévention, la détection et à l’enquête de la corruption. Ceci est très rassurant, autant pour la société ivoirienne que pour ses relations d’affaires à l’étranger.

DSC_0057 (002)